Histoire de la brasserie RODENBACH

Les Rodenbach étaient issus d’Andernach sur le Rhin et se sont établis à Roulers, en Flandre occidentale. La lignée Rodenbach compte de nombreux militaires, poètes, écrivains, brasseurs, entrepreneurs, ainsi que des révolutionnaires pragmatiques et des personnalités politiques.

Ainsi, Pedro Rodenbach participa à la campagne de Russie de Napoléon et joua un rôle déterminant dans la révolution belge en 1830, qui conduisit à l’indépendance de la Belgique. Trois Rodenbach furent membres du congrès constitutionnel à la fondation de la Belgique. Constantin Rodenbach est pour sa part l’auteur de la « Brabançonne », l’hymne national belge.

C’est Pedro Rodenbach qui, associé à son épouse Regina Wauters, qui avait l’esprit d’entreprise, fonda la brasserie en 1836. Toutefois, c’est à Eugène Rodenbach que RODENBACH doit sa qualité et sa maîtrise uniques. Non seulement il étudia la vinification de la bière, mais il optimisa aussi le processus de maturation dans des « foudres » de chêne (fûts de maturation). Les salles à foudres de renommée mondiale, avec leurs 294 foudres en bois de chêne, dont certains vieux de 150 ans, sont protégées en tant que patrimoine industriel de la Communauté flamande.

Par passion pour le patrimoine des bières belges, PALM Breweries assure désormais la gestion de la brasserie RODENBACH. Le complexe immobilier et les salles à foudres sont restaurés. Le centre des visiteurs qui fait fonction de musée consacré à la famille Rodenbach et à leur bière unique éponyme est officiellement inauguré le 23 juin 2000. En janvier 2002, la salle de brassage ultramoderne est mise en service